Essai de locomotives diesel à l'usine de Crewe – modelisme ferroviaire

La dernière période de ma carrière dans l'atelier de montage chez Crewe Works comprenait un temps passé en compagnie des inspecteurs des travaux finis. Ils ont effectué des tests de séquence des systèmes de commande électriques des locomotives. Je me souviens que l'inspecteur était Joe Beadle. Le but de ces tests était de s'assurer que les relais électriques fonctionnaient correctement, y compris ceux associés à des transducteurs tels que ceux protégeant contre la température élevée de l'eau, la réduction de l'air ou la faible quantité d'huile moteur. Il semble que je me souvienne que pour certains tests, une boîte de séquence a été utilisée. Ceci était connecté au système de contrôle qui avait un panneau de contrôle à partir duquel le FWI pouvait commuter des commutateurs qui disent simulé une faible pression d'huile par exemple.

Le relais concerné serait alors vérifié et le voyant bleu de dérangement général est passé de faible à plein, sur le pupitre du conducteur. Les locomotives, telles que les Class 47, disposaient également d’une gamme de voyants de panne bleus sur l’armoire de commande. Celles-ci indiquaient quel défaut particulier s'était produit, par exemple une pression d'huile basse ou une température d'eau élevée. La cabine de contrôle contenait également de nombreux relais. Ceux-ci seraient examinés pour voir si le bon avait été opéré.

L'inverseur qui contrôlait la direction du courant dans les moteurs de traction à courant continu qui actionnent les locomotives diesel-électriques dans la direction choisie par le conducteur serait vérifié qu'il opérait dans le bon sens en actionnant la manette de commande de marche arrière située sur le pupitre du conducteur.

il suffit de cliquer sur le bouton "J'aime!".

Vous pourriez être intéressé par: